Tips Sécurité #3 : les bons gestes et postures en manutention

En manutention, les accidents sont fréquents. Ils représentent un tiers des accidents du travail déclarés auprès de la sécurité sociale et touchent le plus souvent le dos. Découvrons ensemble les risques liés à la manutention, et surtout les actions de prévention pour un travail sans pépins !

Manutention manuelle : quels risques ?

La manutention c’est déplacer, lever, ou poser une charge, seul ou à plusieurs. La zone dorso-lombaire est donc la plus exposée aux aléas de la manutention, car c’est là que la tension se concentre lorsqu’une charge est portée. En outre, de nombreux facteurs préliminaires jouent dans l’apparition d’un accident ou d’une douleur : le manque de formation ou d’équipement de protection, la masse de la charge, les antécédents lombaires du porteur, un environnement trop étroit…
Rappelons que les maux de dos d’origine professionnelle représentent tout de même 23,8 % des problèmes de santé survenus au travail dans l’UE !

 

Il existe pourtant des actions très simples à mettre en place pour éviter au maximum ce type de désagréments.

Quelles sont les bonnes attitudes ?

Premièrement, surveiller le poids : le Code du Travail limite à 25 kg la charge qu’une femme de plus de 18 ans peut porter, et à 55 kg pour un homme (à adapter en fonction de l’âge/de la condition physique du.de la manutentionnaire). Il est impératif de soulever la charge à deux mains. Ensuite, la posture. Pour une charge de 50 kg, la force s’exerçant au niveau des vertèbres lombaires est de 150 ou 750 kg.

  • Comment réduire cette force? Il faut garder le dos droit à tout instant. Pour prendre une charge au sol, plier les genoux et écarter les pieds pour se rapprocher au maximum de l’objet à prendre tout en garantissant l’équilibre du corps (plus la charge à prendre est basse, plus elle doit être légère). De même, tout le corps doit être dans l’axe de la charge à soulever afin d’éviter les torsions.

Une fois l’objet soulevé, 2 cas de figures s’offrent à nous: – la charge est lourde (plus de 10 kg) : elle doit donc être stockée à hauteur des hanches – la charge est légère : stockez la entre le genou et les épaules (soit entre 60 cm et 1m50). De manière générale, ces conseils s’appliquent à des objets de forme simple. Si la charge est multiple/de forme irrégulière, il est nécessaire de s’adapter. Il est important d’assurer une symétrie du poids des charges : si vous devez porter 2 sacs, en prendre un dans chaque main si leur poids est égal. Enfin, il faut privilégier les pauses, surtout si le geste est répété souvent.

La meilleure solution : prévenir par des affichages et des formations les employé.es concerné.es. Et ne pas oublier que les troubles dorso-lombaires ne sont pas les seuls à apparaître : des troubles musculo squelettiques découlent aussi parfois de ce type d’activité.

Ils nous font confiance